Vous sortez de table serré(e) dans votre jean, souffrez de ballonnements ou de douleurs intestinales. Arrêtez de considérer cela normal, voici quelques astuces pour améliorer votre digestion

Limitez l'eau
pendant les repas

Boire de l’eau est indispensable pour de nombreuses raisons, et celle d’améliorer sa digestion en fait partie. L’eau va faciliter la fluidité du transit intestinal et vous permettre un meilleure élimination. Mais alors pourquoi n’est-il pas recommandé de consommer de l’eau pendant les repas ?

Tout simplement parce que l’eau va venir éteindre votre feu digestif dans l’estomac et rendre son brassage plus long, provoquant ainsi des ballonnements.

Alors évidemment si vous consommez un repas salé, la tentation d’étancher votre soif sera grande, ne restez pas dans l’inconfort, mais essayez toutefois de ne pas boire de grands verres d’eau d’un coup. Allez-y doucement pour évitez de vous noyer l’estomac.

En revanche, allez y de bon cœur au cours de la journée ou avant les repas, un corps bien hydraté est un corps en bonne santé.

évitez les fruits
à la fin des repas

Pourquoi ce conseil que l’on entend de plus en plus ? Mangez des fruits en dessert pourrait contribuer à l’inconfort digestif.

La raison est chimique. Les fruits sont composés de fibres et  sucre. Le sucre se digère dans la bouche, grâce aux enzymes présents dans la salive, ainsi que dans l’intestin. Dès lors que le sucre arrive dans l’estomac après un repas riche en protéines et en lipides, celui-ci se place au dessus du bol alimentaire où il est digéré très vite et peut finir par fermenter, le temps que le reste des aliments ingérés soient eux même digérés.

Alors que faire ?

– Vous pouvez consommer vos fruits en début de repas. C’est certes moins conventionnels, mais après tout peu importe.
– Vous pouvez aussi attendre et consommer vos fruits en collation.
– Ou vous pouvez consommer des fruits cuits, dont la digestion sera facilitée.

écoutez les signes
de sasiété

Lorsque l’on partage un repas avec des amis, que l’on échange sur des sujets passionnants ou même si on mange en étant préoccupé par autre chose, on oublie très souvent d’écouter notre corps.

Notre corps c’est le meilleur baromètre pour savoir ce dont nous avons besoin, si il nous en faut encore ou si nous devons stopper la consommation.

Je ne vais pas vous conseiller de manger en pleine conscience, parce que parfois ce n’est pas possible. Cependant, posez vous la question avant de vous resservir, si c’est le corps ou le mental qui réclame. Est-ce que vous avez encore faim, est-ce que c’est de la gourmandise, ou bien est-ce que c’est un réflexe.

Si votre corps vous souffle que vous n’avez plus faim, mais que vous ne l’écoutez pas, sachez qu’il aura toujours le dernier mot et vous risquez de le subir plusieurs heures après le repas.

augmentez la quantité
de fibre

On lit partout que manger des légumes c’est bon pour la santé. Sachez tout d’abord que les fibres ne sont pas présentes uniquement dans les légumes, on en retrouve aussi en grandes quantité dans les céréales. Mais alors en quoi manger des légumes va faciliter la digestion?

D’un part parce que les fibres ont pour objectif de faciliter le transit. Certaines vont contribuer à mouler les selles, et d’autres à améliorer leur évacuation. Et des selles qui s’évacuent bien, c’est la constipation en moins.

Et puis consommer des fibres va également ralentir l’absorption des glucides dans l’organisme, limitant ainsi les pics glycémique et certains inconforts digestifs qui peuvent venir avec.

Bref consommer des fibres, c’est donner à son intestin ce dont il a besoin pour fonctionner correctement.

Pensez à
bien mastiquer

La mastication c’est un problème chez nombreux d’entre nous. Moi la première je peux avoir tendance à manger bien trop vite et à avaler après 2 coups de mâchoire.

Mais la digestion commence dans la bouche, plus on broie les aliments dans la bouche, moins le reste du système digestif aura a le faire. C’est comme si vous deviez repasser derrière votre collègue parce qu’il n’avait pas fait le boulot correctement… ça fatigue et on fait ça moins bien. C’est pareil pour l’intestin.

Il est dit que nous devrions mâcher au moins 25 fois nos aliments avant d’avaler. Faites l’expérience pour vous rendre compte que même si 25 fois c’est peut-être un peu extrême, vous en êtes probablement bien loin. Alors fixez vous comme petit défi lors de vos prochains repas, de faire une pause pour vous concentrer sur votre façon de mastiquer, et prendre le temps de bien commencer votre digestion.